Bornes

Vitrine digitale, comment réussir votre projet !

Vous êtes certainement déjà passé devant des vitrines qui avaient des installations visuelles, un argument de choix pour donner une émotion aux passants donner envie d’entrer dans le magasin ou d’y revenir quand celui-ci est fermé. Voici comment réussir sa vitrine connectée avec un exemple concret, celui d’ORPI connect qui à réussit à transformer ses d’agences au format numérique avec des vitrines totalement digitales.

Procurer une émotion

Votre vitrine doit donner envie et procurer un sentiment qui va pousser une personne à se rapprocher de la vitrine pour avoir plus d’informations ou avoir envie de rentrer dans le magasin pour découvrir vos produits. Une tâche qui n’est pas si facile, il ne suffit pas d’avoir de beaux visuels, c’est important, mais si vous ne touchez pas le client il ne viendra pas chez vous.

Le fait de donner envie au passant va permettre de le conditionner pour découvris votre promesse visuelle qui doit être impérativement suivi au coeur du magasin. Il faut incorporer votre vitrine dans une stratégie globale de digitalisation et offrir aux clients une expérience complète, de l’entrée du magasin, jusqu’aux cabines d’essayage sans oublier la caisse dans un contexte de retail.

Exemple de vitrine digitale avec ORPI

ORPI est l’un des premiers à avoir intégré dans les vitrines de ses agences des écrans d’annonces afin de dynamiser les offres d’achats et de ventes des biens. Terminer le côté statique des annonces et places aux annonces interactives avec des changements de visuels et parfois même des vidéos courtes du bien à vendre.

Un effet wouahou le soir tombé quand vous passer devant la vitrine, même si vous n’avez pas envie d’acheter un bien, vous allez quand même jeter un coup d’oeil. Une stratégie gagnante, car cela marque les esprits et si vous avez un bien à mettre en vente ou que vous avez envie d’en acheter un, vous allez repenser à la vitrine.

Outre le fait que cela attire l’oeil, vous avez toutes les informations rapidement ainsi que les disponibilités des biens en temps réel. Fini le temps où il fallait attendre plusieurs jours avant que le bien soit intégré à la vitrine, du temps de perdu et par conséquent des ventes certainement perdues.

Allier concept et visuels

Vous l’avez compris avec l’exemple d’ORPI, il ne suffit pas d’avoir une vitrine avec des écrans à l’intérieur, il faut aller plus loin dans la démarche et trouver des mécaniques innovantes pour donner envie au consommateur de venir ou de revenir vers vous au moment où celui-ci à besoin de vos services.

Avec l’arrivée des vitrines tactiles, il va être possible d’avoir encore plus d’interaction avec les utilisateurs et de proposer des services une fois l’enseigne fermée par exemple et prolonger l’expérience de vos clients via des nouveaux services. Si vous arrivez à trouver ce bon équilibre entre la technologie et le besoin, vous avez gagné !

Ne pas en faire trop

Votre idée peut faire un carton auprès des clients, mais parfois cela peut être aussi amené à échouer pour des petits détails. Il ne faut pas négliger le matériel ni la partie logiciel de vos installations. Certes vous allez pouvoir économiser sur le volume, mais si cela est mal fait ou avec des composants bas de gamme vous prenez le risque d’avoir une solution qui ne donne pas envie et perdre une partie de votre investissement.